Second rapport de séance de notre scénario "Requiem pour le Soleil d'Or", motorisé par Star Wars : Aux Confins de l'Empire. Après une première séance de "mise en situation", l'équipe remonte la piste du petit homme blond et découvre que le chasseur peut également devenir une proie...



Urgences

Diana, Nolan et Kejar profitent de leur couverture dans le milieu hospitalier pour tenter de découvrir si Aaren fait - ou a fait - partie des patients de l'établissement. Nolan avait déjà constaté que les réserves de bonbonnes d'oxygène étaient presque vides : une trace du petit homme blond ? Diana, quant à elle, passe en revue l'intégralité des patients sur les dernières semaines. Cette tâche considérable lui vaut de revenir bredouille, car nul ne correspond à la description d'Aaren.

0_1463602445224_Snapshot_020.jpg
L'hôpital. Capture d'écran tirée de Second Life

Pendant ce temps, TRCJ et Galrow décident d'identifier l'origine du signal du message envoyé par Aaren à Kejar. N'ayant pas eux-même les facultés nécessaires, ils choisissent de prendre en filature la Twi'Lek du HoloCafé au sortir du travail. Lorsque celle-ci se sent suivie, elle hâte le pas jusqu'à sa destination : malheur lui en prend, car TRCJ parvient à la devancer et à la maîtriser. Elle se débat, tente tant bien que mal d'attirer ses ravisseurs vers la garnison républicaine, mais finit par céder à leur "demande" lorsque Galrow lui explique simplement qu'il souhaite profiter de son savoir-faire. Elle s'exécute : après quelques minutes de travail, elle parvient à découvrir que la station de relais interplanétaire ayant expédié le signal se trouve à proximité, dans le secteur actuel. Elle pense également que le message a été envoyé d'un HoloCafé, sans savoir exactement lequel. Fort de ces informations, Galrow lui offre quelques crédits pour son aide, mais TRCJ se faufile derrière elle pour l'assassiner - une manière d'éviter qu'elle ne parle aux forces de l'ordre. Par la force du désespoir, la Twi'Lek parvient à se libérer. Elle court et hurle, avant de s'effondrer au sol, foudroyée d'un tir de blaster lourd de TRCJ. La malchance ne manque pas de frapper nos deux larrons, car une patrouille républicaine passait par là : celle-ci les interpelle immédiatement et n'accorde que peu de confiance à l'excuse bredouillée par le duo, selon laquelle la Twi'Lek leur aurait volé 50 crédits. La patrouille appelle le centre médical dans le vain espoir de sauver la Twi'Lek, avant d'embarquer les suspects.

0_1463602552387_Snapshot_019.jpg
Le lieu du crime. Capture d'écran tirée de Second Life

Pour compléter ce tableau ironique, Nolan est envoyé pour récupérer la dépouille et l'amener à la morgue. Ce faisant, il apprend le sort de ses camarades, incarcérés jusqu'au dénouement de l'enquête. Diana se porte volontaire pour plaider leur cause, prétextant que Linda Garvik pourrait se porter garante de leur bonne conduite jusqu'à l'issue de l'enquête. Après avoir pris son témoignage, les soldats républicains acceptent de libérer les suspects dès le lendemain, et pour la durée de l'enquête. Le duo Diana et Nolan profitent donc de cette pause pour louer une chambre d'hôtel correcte et passer une nuit de repos, pendant que leurs camarades connaissent d'une sommeil moins paisible.


Rescousse

Le lendemain matin, TRCJ et Galrow sont libérés. Le groupe réuni inspecte les HoloCafés, jusqu'à trouver celui d'où Aaren a envoyé son message : selon le responsable de l'accueil, le petit homme blond aurait fait irruption dans le café sans parler à personne, payant son passage avec un blaster lourd, avant de quitter les lieux quelques minutes plus tard. Les enregistrements caméra semblent indiquer qu'il venait du camp piteux de réfugiés situés non loin de là. Il n'en faut pas plus au groupe pour faire le tour du quartier, tentant au passage d'attirer l'attention d'éventuels énergumènes qui les auraient suivis depuis tout ce temps...

0_1463604396967_Snapshot_015.jpg
En direction du camp de réfugiés. Capture d'écran tirée de Second Life

Cette petite balade est plus fructueuse qu'ils ne le pensaient de prime abord : outre le Bothan que Nolan avait aperçu à la Cantina, une autre personne semble être aux aguets. Une femme, aperçue en vitesse à travers la baie vitrée crasseuse d'un appartement du sixième étage d'un building non loin. Lorsque Diana croise son regard, l'indiscrète quitte son champs de vision promptement, comme si elle avait quelque chose à se reprocher. Diana et TRCJ choisissent de se rendre immédiatement dans l'immeuble, alors que Galrow prend en chasse le Bothan fouineur. Nolan, quant à lui, profite de l'occasion pour fouiller le camp de réfugiés.

  • Galrow, leste comme tout bon Wookie, traque et rattrape sans mal le Bothan qui se pensait à l'abri. Un court échange d'impolitesses permet de saisir que le Bothan faisait partie d'une des précédentes vagues de candidats, refoulées par Diana. Par frustration, il s'est renseigné sur celle qui aurait pu devenir son employeuse et semble persuadé que Linda Garvik a quelques obscurs desseins pour lesquels elle manipule des faibles d'esprit. Galrow décide d'emmener le fouineur jusqu'à ses collègues, mais celui-ci appelle une patrouille républicaine à la rescousse. Notre wookie lui arrache alors son ordinateur de bras et file à l'anglaise.
  • Diana et TRCJ déboulent dans l'immeuble et grimpent jusqu'à l'étage où la femme suspecte a été aperçue. Ils arrivent dans un petit couloir froid, reliant deux appartements. Alors que les interpellations de Diana restent sans effet, TRCJ écarte les battants de la porte manuellement. L'appartement semble vide, à l'exception du cadavre d'un certain Dónal Ove, affalé sur la table de son salon. Une rapide vérification sur l'HoloNet révèle que l'homme a été tué il y a plusieurs semaines - l'odeur le confirme d'ailleurs - et rien ne semble le relier directement à Aaren et ses collègues. En revanche, Diana découvre qu'un tiroir d'une commode a été modifié avec un faux fond : à l'intérieur, des accessoires de fusil blaster lourd à précision. Du matériel militaire, d'excellente qualité. Il n'en faut pas plus au groupe pour suspecter que cet appartement n'est autre qu'une planque d'où la femme - la sniper - pouvait surveiller les allers et venues d'Aaren. Pour quelles raisons ? Cela reste à découvrir. Le voisin, un Trandosien timide, refuse de discuter avec le duo, qui convient plutôt d'attendre le reste du groupe sur place avant de continuer.
  • Finalement, Nolan s'aventure dans le vaste camp de réfugié. Il y découvre un trou béant qui débouche sur un improbable tunnel composé de différentes couches de routes et de béton dont la raison d'être s'est perdue au fil des millénaires. À chaque recoin, des réfugiés sont éparpillés au sol. Ce passage donne sur le niveau 1'611, où les perspectives de retrouver Aaren semblent bien maigres. Le retour vers la surface permet néanmoins à Nolan de détecter une sorte de petit passage plus ou moins dissimulé, qui donne sur une minuscule salle où est alité un homme sous respirateur, alimenté par les bonbonnes d'oxygène volées à l'hôpital. Il semble avoir perdu connaissance, son regard inanimé désespérément plongé dans le vide. À son cou, des plaques d'identification républicaines : Duke Galoé. Fort de cette trouvaille, Nolan retrouve ses collègues dans l'appartement désaffecté.
  • Pendant ce temps, Kejar contacte l'équipe. À l'hôpital, il aurait appris que deux vols de bombonnes d'oxygène ont eu lieu les dernières semaines. Le responsable de l'hôpital suspecte un de ses anciens employés, Miupo le Rodien, d'être à l'origine des vols.
0_1463605513113_Snapshot_010.jpg
Un couloir crasseux menant à un appartement. Capture d'écran tirée de Second Life

Cette pêche aux informations s'est avérée riche en prises, que les membres du groupe digèrent petit à petit : Nolan profite des notes laissées par le Bothan (Jared Idrall) pour essayer de comprendre qui est réellement Linda Garvik. À en croire certains détails de la comptabilité de ses entreprises, ce nom pourrait dissimuler non pas une personne, mais un groupement d'intérêt actif dans la bordure extérieure.

Pour en revenir à l'enquête,  une recherche sur l'HoloNet indique que Duke Galoé était éclaireur dans l'armée républicaine, avant de démissionner il y a de cela presque cinq ans. Quelques efforts de plus sont nécessaires pour découvrir que Duke et Aaren furent mentionnés ensemble dans un article publié sur la chaîne publique de Bakura : ils auraient tous deux rejoint une escouade de mercenaires, menée par un certain Decebal Vulpesco, membre éloigné de la royauté de Bakura. Les trois hommes sont accompagnés d'une femme, Xeli "Firefly" Netham, sniper de formation. La petite photo qui accompagne l'article confirme que Duke est bel est bien l'homme aperçu dans les souterrains, qu'Aaren s'avère réellement être l'homme dont Linda Garvik a diffusé la photo et que la femme aperçue par Diana dans l'appartement ne peut être que Xeli.

0_1463607728954_Snapshot_025.jpg
La boîte de nuit. Capture d'écran tirée de Second Life

Galrow propose de monter la garde dans l'appartement, dans l'espoir que Xeli n'y refasse un passage pour récupérer son matériel. Pendant ce temps, TRCJ prend position dans un appartement du bâtiment d'en face, pendant que Nolan et Diana tentent de retrouver Miupo. Ce n'est guère difficile : Kejar leur apprend que le Rodien passe l'essentiel de son temps à l'étoile lascive, la célèbre boite de nuit tenue par un mystérieux gang. Ils résolvent de l'aborder en tant que revendeur de matériel médical sur le marché noir. Le Rodien mord vite à l'hameçon, car il n'attendait pas plus belle occasion pour se débarrasser de ses excédents de bombonnes d'oxygène : apparemment, son "meilleur client" n'aurait plus les moyens de payer et il chercherait même un coup de main pour s'en débarrasser. Parfaitement conscients que ledit client pourrait être Aaren, Diana et Nolan proposent de l'y aider. Ils appellent TRCJ et Galrow avant de filer avec Miupo et ses deux aspirants gardes du corps vers un point de rendez-vous où le client est censé les attendre.

La scène se déroule dans une sombre ruelle du secteur. Aaren, puisque c'est bel et bien lui malgré une importante carence alimentaire et un manteau miteux, implore Miupo de lui donner les bombonnes d'oxygène restantes. Son attitude oscille entre la supplique et la menace. Galrow s'interpose et peine à bloquer le petit homme, qui devient soudainement enragé. Ni une, ni deux, TRCJ le désoriente d'un tir de blaster neutralisant, alors que Galrow lui colle une violente mandale, ouvrant la voie pour que Diana lui plante une seringue paralysante dans la jugulaire. Aaren sombre dans l'inconscience, sur les épaules de Galrow qui l'embarque vers le vaisseau de Nolan. Malheureusement, à peine le groupe a-t-il atteint la rue principale qu'un tir de Fusil Blaster manque de frapper Aaren en pleine tête. Galrow et lui ne doivent la vie sauve qu'à l'intervention héroïque de Nolan, qui les projettent au sol sur une soudaine et surprenante poussée de testostérones. Dans un éclair de génie tout aussi surprenant, le Wookie détermine l'origine du tir : un appartement dans les hauteurs, d'où il aperçoit Xeli qui hésite à tirer une nouvelle fois. À la place, elle déclenche un bouclier furtif - la soustrayant à tout regard - et s'enfuit en escaladant les échafaudages à proximité. Décidé à ne pas la laisser s'en sortir, Galrow saisit le fusil blaster lourd laissé par Miupo dans sa fuite et tire à l'aveugle. Il se rue ensuite à l'appartement, pour y sentir une odeur de chair calcinée : son tir a fait mouche, mais cela n'a pas empêché Xeli de prendre le large malgré tout. À charge de revanche.

Cette rude journée de travail s’achève lorsque le groupe embarque Aaren et Duke dans le vaisseau de Nolan. Aaren y est attaché, bâillonné et ligoté. Quant au pauvre Duke, son diagnostique de santé reste à établir.

0_1463603771439_Snapshot_007.jpg
Miupo le Rodien chevelu. Capture d'écran tirée de Second Life