/ Ludique

Qin - Tianxia : Vers un monde de lacs et de forêts (2)

Deuxième et dernière séance pour le scénario "Vers un monde de lacs e de forêts", le 16 décembre 2006, soit six mois après la première. Autant dire qu'à ce rythme-là, nous étions partis pour finir la campagne en 2054 ! Cette séance marque également l'entrée de "Panda Assoiffé" et "Le Serpent".

Message d'introduction

Disclaimer : l'image de garde provient du livre "Qin - Les Royaumes Combattants", aux Éditions 7ème Cercle. Les portraits de Cheng Minh et de Panda Asssoiffé sont tirés de Romance of the Three Kingdoms X, édité par Koei ltd.

Personnages présents

  • Chen Chi, "Main Apaisante"
  • Cheng Minh, "Le Serpent"
  • Cui Yuan Foc Sui To, "Panda Assoiffé"
  • Liu Mei Shan
  • Tian Zaisheng

Préambule

Main Gauche, shifu du village de Nao, a disparu. Tong, son fils adoptif, accuse le mohiste Tian Zaisheng d'être à l'origine de cette disparition. Heureusement pour lui, Zaisheng peut compter sur le soutien inattendu de deux itinérants qu'il avait soutenu lors d'une attaque de brigands : "Main Apaisante" et Liu Mei Shan. Pendant ce temps, l'insaisissable Cheng Minh, assassin de la secte des Cinq Venins, se voit demander d'assassiner un officier du Zhao afin de consolider sa place au sein des siens. Tout ce beau monde croisera bientôt la route de "Panda Assoiffé", un exorciste saoul attiré à Nao par un sinistre présage venu des Cieux.

Le mystère autour de la disparition de Main Gauche s'épaissit, alors qu'un scribe royal du nom de Lao Li s'installe dans la ville pour y mener de mystérieuses excavations. Ses deux gardes du corps, Bec Rouge et Su Zuo, trainent dans leur sillage les graines de fâcheux événements…

Déroulement de la séance

![Caption 200 Left](/content/images/2016/01/150-Zhang-Song.jpg "title="Koei Ltd)
Portrait de Cheng Minh.

Cheng "Le Serpent" était sur la piste de l'officier Bec Rouge depuis quelques temps. D'indice en indice, il avait établi que sa cible allait s'installer à Nao pour des raisons professionnelles et ce pour quelques semaines - largement assez pour permettre au talentueux assassin d'exercer son art macabre. À son arrivée à Nao, Minh eut vent que Bec Rouge recrutait des hommes forts pour travailler sur un projet d'excavation d'une zone à proximité de la ville. Là où certains auraient infiltré les ouvriers pour se rapprocher plus facilement de leur cible, Cheng Minh choisit la voie directe : il traque Bec Rouge au sortir d'une auberge, à la nuit tombée. À peine a-t-il le temps d'affuter ses lames, qu'un trio de malandrins lui brûle la politesse en agressant l'officier du Zhao au détour d'une ruelle mal éclairée. Pour ne rien arranger, une jeune femme - Liu Mei Shan - se jette immédiatement à sa rescousse. C'est trop de coïncidences pour "Le Serpent", qui suspecte maintenant une affaire autrement plus grave qu'un "simple" assassinat. Son honneur d'assassin le convainc de se joindre à la rixe, mais du côté de Bec Rouge. Après tout, il ne peut pas laisser sa cible se faire tuer par quelqu'un d'autre. Sans surprise, les trois brigands - de piètres bretteurs au demeurant - tombent sous les coups des trois alliés de fortune. À l'issue du combat, Bec Rouge salue les deux guerriers providentiels venus à son aide, leur promettant de ne pas oublier leur geste. Il s'en va ensuite, prenant soin de rejeter froidement les interpellations admiratives de Damoiselle Liu. Légèrement frustrés par cette attitude dédaigneuse, Minh et Mei Shan discutent plus longuement des raisons pour lesquelles l'une et l'autre ont porté secours à Bec Rouge - sans que l'assassin ne dévoile ses véritables motifs. Ensemble, et pour les quelques jours qui suivent, ils se renseigneront sur les origines des assaillants - manifestement trois frères, dont le mobile reste nimbé de mystère - et sur les agissements de l'officier. Sur ce point, en-dehors de quelques conversations avec des inconnus dans les auberges de la ville, rien n'est réellement concluant.

Revenons à Tian Zaisheng et Main Apaisante, toujours affairés à retrouver Main Gauche. Ils avaient établi que le deuxième officier du Zhao présent à Nao, Su Zuo, devait être lié au vieil homme d'une quelconque manière. La ressemblance entre les deux idéogrammes inscrits sur leurs poignets n'en laisse aucun doute. Nos deux limiers devinent aisément que le vieux shifu n'a peut-être pas été enlevé, mais qu'il n'a simplement aucune envie de croiser la route de Su Zuo. Reste à savoir pourquoi. La réponse à cette interrogation tombe d'elle-même lorsque Su Zuo vient interroger Zaisheng au sujet de Main Gauche : l'officier cherche à savoir où se terre le shifu. Il prétend que tous deux étudiaient le Jianshu auprès d'un vieux maître nommé Yu He, que "Main Gauche" aurait assassiné pour voler ses secrets. Su Zuo l'aurait pris sur le fait et ne parvint qu'à lui trancher la main avant qu'il ne s'enfuie. Cette histoire sinistre contraste avec la personnalité très intègre pour laquelle Main Gauche est connu, aussi Zaisheng peine-t-il à la croire.

Il faut quelques jours de plus pour que l'intrigue ne prenne une nouvelle tournure : au petit matin, Tong l'avorton se rue au palais du gouverneur en hurlant que sa sœur a été enlevée par une horde de brigands. Il accuse à nouveau Zaisheng d'être responsable, mais le Mohiste n'a commis aucun acte qui permette d'étayer ces propos. En revanche, cette information fait penser aux Wuxia que Main Gauche pourrait refaire surface. Ensemble, ils l'attendent près de sa résidence et finissent effectivement par tomber sur lui : le vieil homme reconnaît ses crimes et a décidé d'en assumer la pleine responsabilité. Il s'arrange pour retrouver Su Zuo le lendemain, à la nuit tombée en périphérie de la ville. Toute l'équipe - Zaisheng, Mei Shan, Chen Chi et Cheng Minh - assiste à la confrontation. Su Zuo semble animé d'une force littéralement venue d'outre-tombe, ce que confirme la fumée rouge qui sort de ses yeux et de sa bouche alors que la discussion houleuse avec Main Gauche se mue en duel à mort. Les enjeux dépassent le cadre d'un simple règlement de compte. Il n'en faut pas plus à Zaisheng pour défendre son vieux maître.

![Caption Right 200](/content/images/2016/01/Created-Male-097.jpg "title="Koei Ltd)
Panda Assoiffé

C'est cet instant que choisit Panda Assoiffé pour se joindre à la fête. L'homme, de forte stature, souffre d'un embonpoint prononcé dont l'effet est renforcé par les amples robes de Taoïstes dont il se pare. Attiré vers Nao par les Cieux, il fut guidé sur les lieux du duel par sa boussole à esprits. Une rapide observation de la scène lui permet de deviner l'influence d'un spectre sur le comportement de l'officier du Zhao, aussi hurle-t-il des mises en garde aux intervenants : Su Zuo porte sur lui un objet possédé qui pourrait bien s'attaquer à quelque d'autre, si jamais il venait à mourir. Malgré cet avertissement, Zaisheng parvient à vaincre son adversaire. Su Zuo succombe après bien plus de blessures qu'aucun être humain n'aurait été capable d'endurer. Dans ses affaires se trouve une main momifiée - celle qu'il avait prise à Main Gauche des années auparavant. Sans hésitation, Panda Assoiffé exorcise cet infâme trophée avec moult précautions. Blessé mais vivant, Main Gauche retourne en ville pour balayer les soupçons qui pesaient toujours vainement sur son ancien élève. Quant à Su Zuo, l'Histoire prétend qu'il a simplement déserté. Le vieux shifu devra porter le poids de sa culpabilité jusqu'à sa mort.

Peu de temps après cet incident, le scribe Lao Li congédie l'intégralité de ses ouvriers. Le travail d'excavation a pris fin et seule une vieille stèle reste en travers du chemin du représentant royal. Il lui faut toute une journée pour parvenir à dégager l'entrée, après quoi lui, Bec Rouge et ses gardes se fraient un chemin vers les profondeurs. Minh incite Mei Shan à les suivre. Ils atteignent une caverne de glace et rattrapent le groupe alors que Lao Li semble mettre la main sur des documents antiques. Cet acte de profanation réveille les funestes gardiens des lieux : des démons de glace traversent les murs pour abattre quiconque a pénétré dans leur sanctuaire. Les gardes sont réduits en charpie, ne laissant que Mei Shan, Minh et Bec Rouge pour protéger Lao Li. Heureusement, ils sont bientôt rejoints par Zaisheng, Main Apaisante et Panda Assoiffé, dont les efforts combinés suffisent à anéantir la grande majorité des démons. Cependant, rien n'est jamais facile, dans la vie d'un Wuxia : la caverne devait être liée à l'essence des démons, puisque celle-ci commence à s'effondrer lorsque le dernier d'entre eux périt. Dans la confusion, Bec Rouge s'enfuit en premier, non sans essayer vainement de dérober les ouvrages sur lesquels Minh avait fait main basse "par prudence". Voyant qu'il ne pourrait remplir sa mission sans jouer sa vie dans un pari défavorable, Bec Rouge quitte les lieux. À chacun sa défaite : Bec Rouge n'a pas été capable de rapporter les documents demandés par ses obscurs employeurs, mais au moins a-t-il pu déjouer une tentative d'assassinat par la Secte des Cinq Venins. Cet échec restera en travers de la gorge de Cheng Ming pendant au moins vingt ans.

Au sortir de cette aventure, Minh conserve en cachette les documents trouvés dans la caverne et prétend que Bec Rouge les a emportés avec lui. Zaisheng passe quelques mois en compagnie de Main Gauche, tout comme le reste du groupe dont les objectifs à long terme restent encore flous. Près d'une demi-année plus tard, Mei Shan, Main Apaisante, Zaisheng et le soldat Lu Yan Sheng reçoivent une missive : en remerciement de leur aide sur le chemin de Nao, ils sont cordialement invités à rejoindre Mok Shi Minh dans sa commanderie de Yanshan, au nord du Zhao.

Après tout, pourquoi ne pas voyager un peu ?


Commentaires

Là encore, la séance s'est déroulée il y a si longtemps que je ne me souviens plus des détails. L'enchaînement des événements n'est pas clair, il a fallu coller les morceaux de puzzle tant bien que mal. Tout au plus, il me semble que le système tournait déjà bien à la deuxième séance : celui-ci étant devenu transparent, les joueurs ont pu apprécier le scénario à sa juste valeur. Entre autres, la descente vers la cave de glace avait pas mal marqué par son ambiance. Devant la ténacité du joueur incarnant Le Serpent, j'ai finalement laissé le groupe partir avec les ouvrages : même avec toute la puissance de la mauvaise foi du MJ, il faut parfois s'avouer vaincu.

Pour conclure sur "Vers un monde de lacs et de forêts" : en-dehors de la création des personnages, le scénario n'a posé aucun problème particulier. Il est bien ficelé, propose deux intrigues dont la principale est réglée dans l'aventure alors que la secondaire s'ouvre sur du long terme. Seul problème, on ne nous explique jamais vraiment à quoi servait les reliques censées être volées par Bec Rouge. À vous, MJ, de décider de leur importance dans la campagne.

Pierre Vanhulst

Pierre Vanhulst

PhD et Assistant de recherche au sein de l'institut Human-IST (Fribourg) et du World Trade Institute (Berne). Fervent rôliste depuis 1996.

Read More