/ Ludique

Qin - Tianxia : la rétrospective

Maintenant que tout fonctionne plus ou moins correctement du côté technique, il est temps de nourrir ce blog avec des articles. À en croire mes statistiques Piwik, les rôlistes sont toujours férus de compte-rendus, post-mortems et autres résumés de séance : ça tombe bien, j'aime en écrire.

Disclaimer : L'illustration de couverture de cet article est tirée de la gamme "Qin - Les Royaumes Combattants", appartenant aux Éditions 7ème Cercle. Les portraits des personnages viennent de "Romance of the Three Kingdoms 10", par Koei ltd.

En attendant la publication du Post-Mortem de notre one-shot de Wulin ((Promis, cette fois-ci, pas de retard. La rédaction est déjà pratiquement finie, j'attends juste la dernière séance avant de le poster.)), il est temps de rendre hommage à notre vénérable campagne de "Qin - Les Royaumes Combattants", menée entre 2006 et 2010. Deux raisons à ceci :

  • J'ai pas mal écrit sur Cthulhu, un peu sur Anima et Pavillon Noir. Cependant, jamais sur Qin, alors qu'il s'agit de mon meilleur souvenir rôlistique.
  • Quitte à déprimer nombre d'entre nous, nous fêtons les 10 ans de Qin cette année ((À cette occasion, les éditions 7ème Cercle a d'ailleurs réimprimé un nombre limité de deux ouvrages de la gamme : le livre de base et l'Art de la Guerre.)). L'année prochaine, ça sera au tour de notre campagne.

Je vais donc dépoussiérer, dans la mesure du possible, les résumés de la grosse soixantaine de séances nécessaire à la conclusion de notre campagne. Mon objectif est de réécrire le tout avec un ton uniforme et d'offrir une lecture plus fluide.

Comme d'habitude : si vous comptez jouer cette campagne du côté "PJ" de la table, la lecture de tous les résumés qui suivront vous est fortement déconseillée.


Contexte

"Qin - Tianxia" est une campagne publiée par le 7ème Cercle pour la gamme de "Qin - Les Royaumes Combattants" entre 2006 et 2007. L'aventure se scinde en deux ouvrages et treize scénarios, étoffés par un "prélude" plus ou moins officiel dans le livret qui accompagne l'écran. Avec des auteurs comme Jérôme "Brand" Larré et Romain "Rom1" d'Huissier aux commandes, cette campagne avait pour objectif de briser certains tabous dans les jeux de rôle traditionnels, quitte à embrasser un parti-pris difficile à avaler pour un nombre non-négligeable de joueur/se/s. Au programme des réjouissances : une volonté d'impliquer affectivement les joueurs à travers leurs personnages, des rivalités mortelles entre PJs, des défaites cuisantes auto-programmées, une certaine linéarité dans la présentation des scènes, et tant d'autres particularités qui sont autant de défauts pour nombre de rôlistes. À mes yeux, et comme vous le découvrirez au fil des résumés de séance, le pari du 7ème Cercle s'est révélé payant.

On parle ici d'une campagne semi-historique, basée sur la montée en puissance de la dynastie Qin - et plus spécifiquement de "Qin Shi Huangdi", premier Empereur de Chine connu de toutes et tous pour son mausolée ((Plus précisément, c'est l'armée de Terre Cuite qui est surtout connue.)). Pour ne pas reléguer les PJs au status de spectateurs, tous les coins d'ombre de l'Histoire ont été exploités afin de faire d'eux les acteurs majeurs de cette époque. S'il est rapidement clair que le Qin finira par l'emporter - effaçant de fait l'éventuel contradiction qui pourrait exister entre les croyances des personnages et les connaissances historiques des joueurs - la manière et la signification de cette victoire ne cessent de fluctuer au fil de l'intrigue.

Campagne au long cours, tant en heures de jeu qu'en années narrativement parlant (vingt ans s'écoulent entre le début et la fin de l'aventure), "Qin - Tianxia" permet aux joueurs de développer leurs personnages et d'étoffer leur historique petit à petit : qu'ils commencent comme simple page blanche ou comme cliché vivant, les PJs se teignent naturellement de nuances lorsqu'ils sont mis face aux dilemmes et aux situations fortes proposées par les scénarios.

Les Bouchers de Quzhi

Suite à un événement relaté dans le scénario du "Prince Félon" ((Scénario du livret de l'écran)), les PJs obtiennent le sinistre sobriquet de "Bouchers de Quzhi". Vous trouverez ci-dessous la description de nos Bouchers de Quzhi. En gras, les noms des PJs ayant terminé la campagne.

Groupe initial

(-240 avant J.-C.)

Chen Chi, "Main Apaisante" (séances 1-4) : médecin itinérant adepte du bâton, amnésique, n'ayant pour seul souvenir un morceau de tigre en jade. J'avais l'intension d'en faire le frère juré d'un officier du Qin - descendant d'une lignée de militaires gradés. Le personnage a quitté la campagne en même temps que son joueur, pour faire un retour éphémère lors du sauvetage de Tian Zaisheng.

Cheng Minh, "Le Serpent" (séances 2-55) : assassin de la Secte des Cinq Venins, Minh avait initialement été lancé à la poursuite de Bec Rouge et ce, dès le premier scénario. S'illustrant comme un anti-héros opportuniste mais pas dénué de coeur, "Le Serpent" devint le frère juré de Liu Mei Shan et s'opposait fréquemment au pharisaïque Zaisheng. Il servait également de contrepoids comique dans bien des situations. Dans la deuxième partie de la campagne, Minh devint temporairement chef d'un groupe de brigands - le Consortium - avant d'être déchu de son poste. Il se vengea de son oncle - Maître Lézard, l'un des chefs de la Secte des Cinq Venins - et obtint le poste de Ministre du Censorat du Dai.

Ciu Wang (séances 3-4, 40) : scribe errant issu d'une bonne famille, Ciu Wang accompagna les futurs "Bouchers de Quzhi" lors de leur rencontre avec Lo May, la vénéneuse femme-chat. Il fit une courte réapparition en tant que PJ peu avant "La Flamme Céleste" et officia ensuite en tant que PNJ au sein de la cour du Dai.

Cui Yuan Foc Sui To, "Panda Assoiffé" (séances 2-4, 18-36) : exorciste grand, large et alcoolique, "Panda Assoiffé" s'illustra quelques temps comme l'expert en phénomènes célestes, jusqu'à disparaître pendant bien des années. Il croisa à nouveau le chemin des Bouchers de Quzhi un bon lustre plus tard et rejoignit l'équipe jusqu'à son exil du Qin. Débonnaire, il découvrit les secrets du Vin lors d'une surprenante rencontre avec un scribe romain s'étant égaré en territoire chinois. Panda Assoiffé demeura au sein du gouvernement du Dai en qualité de PNJ jusqu'à la fin de la campagne.

![Caption Left](/content/images/2015/11/Created-Female-13.jpg "title="Koei Ltd)
Liu Mei Shan

Liu Mei Shan, "Dix Mille Printemps" (séances 1-67) : espionne de la Carapace Noire, ayant rejoint ses rangs suite à un drame familial. Elle se faisait passer pour une négociante avant de révéler sa véritable identité à ses compagnons "Bouchers". De nature fôlatre, Mei Shan entretint des romances parfois unilatérales avec bon nombre d'individus, jusqu'à devenir mère par accident. Lorsque son fils lui fut enlevé dans une sombre histoire politique, elle consacra la majorité de ses efforts à le retrouver. Devenue Ministre du Censorat et du Contre-Espionnage au sein du Dai, Mei Shan poursuivit avec ferveur les objectifs du groupe jusqu'à la dernière minute. Elle devint Immortelle, obtint le titre secret de "Sacrée du Chat" peu avant l'unification du Zhongguo par le Qin, avant de le renier pour rejoindre l'administration impériale. C'est également elle qui précipita le Premier Empereur du haut d'une falaise. Ce faisant, elle inaugura indirectement le début de l'ère post-Qin de laquelle son cousin, Liu Bang, ressortira vainqueur.

Lu Yan Sheng (séances 1-4) : Soldat du Zhao, brute épaisse forgée à l'image de son probable descendant Lu Bu, Yan Sheng était affecté à la garde de Nao lors des événements du premier scénario. Il quitta le groupe peu avant le début du "Prince Félon", comme Main Apaisante, Ciu Wang et Panda Assoiffé. Yan Sheng revint sous la forme d'un PNJ antagoniste lors du scénario "Le Piège" : fidèle à son royaume, il grada jusqu'à devenir général du Zhao. C'est donc sans surprise qu'il opposa résistance au Qin et finit par être capturé par ses anciens compagnons de route.

![Caption Left](/content/images/2015/11/518-Liu-Feng.jpg "title="Koei Ltd)
Tian Zaisheng

Tian Zaisheng (séances 1-67) : prince du Qi, dégoûté par les frasques du monde politique, Zaisheng se fit Mohiste. Doté d'une vision pragmatique des enseignements de son maître, il considérait l'unification du Zhongguo comme la garantie de la paix universel dont Mo Zi se faisait l'avocat. C'est ainsi qu'il accepta de servir le sulfureux royaume du Qin dans sa conquête du Zhongguo, quitte à fermer les yeux sur des injustices manifestes. Stoïque, inébranlable, paternaliste, moralisateur et expéditif : tels sont les qualificatifs qui collent le mieux au prince déchu. Zaisheng s'opposait fréquemment à l'opportunisme débordant de Sun Keng Wai et à la cupidité nonchalante de Cheng Minh. Durant ses pérégrinations, le mohiste obtint les grades de capitaine des "Bouchers de Quzhi" et de Ministre de la Guerre du Dai, empêcha un complot fomenté par son mentor au Qi, fut assassiné suite à une traîtrise au sein du Dai et revint des Enfers sous la forme d'un Immortel. Il accepta de soutenir le Qin après l'unification, pour s'assurer que ses voeux d'amour universel deviennent réalité.

Dès "Le Prince Félon"

(-239 avant J.-C.)

![Caption Left](/content/images/2015/11/Created-Male-004.jpg "title="Koei Ltd)
Sun Keng Wai

Sun Keng Wai (séances 6-67) : soldat originaire du Wu, ayant fait ses armes au Zhao, Keng Wai s'illustra d'abord comme un archer hors pair, un séducteur irrécupérable et un carriériste au sang chaud. Descendant possible de Sun Zi, il contemplait le passé glorieux de son ancêtre avec envie et dédain. Son intronisation au sein du Censorat du Qin lui donna enfin la chance de briller, si seulement n'avait plané sur lui l'ombre du très sérieux Zaisheng et de son maudit aimant à gloire. Durant les cinq ans qui suivirent son exil du Qin, Keng Wai s'enrola au Chu et se maria avec Meixia, sa bienaimée au destin tragique. Il fut terrassé par Sombre Masse au sommet du palais du Dai avant d'être réincarné dans la peau du Roi Ying Jia. Le poids des responsabilités ne fut rien face aux terribles révélations de ses origines et rapidement, Keng Wai-fait-Roi se tourna vers la philosophie pour trouver un sens à son existence. Redevenu lui-même suite à l'intervention réparatrice de Nu Wa, Keng Wai paracheva l'unification du Zhongguo aux côtés de ses frères d'armes. C'est sans hésitation qu'il accepta de servir le Qin, à condition de pouvoir gouverner sa province natale du Wu. In fine, il participa à l'assassinat du Premier Empereur et offrit à Liu Bang le Mandat Céleste dans l'optique d'une association fructueuse sur le long terme.

Wu Lin, "Flocon de Neige" (séances 6-17) : jeune apprentie taoïste versée dans l'alchimie interne et externe, "Flocon de Neige" fut l'une des "Bouchers de Quzhi" originels, puisqu'elle participa directement à la destitution du Prince Cheng Jiao durant le siège de Quzhi. Contrainte et forcée, elle accepta de rejoindre le Censorat du Qin et fut traumatisée après s'être dévouée pour exécuter les demi-frères bâtards du Roi. Elle quitta ensuite ses compagnons de route dès la première occasion, lors d'une mission hors des terres du Qin.

Dès "La Flamme Céleste"

(-225 avant J.-C.)

![Caption Left](/content/images/2015/11/Created-Male-050.jpg "title="Koei Ltd)
Du Ah Huat

Du Ah Huat (séances 41-67) : Homme de forte stature ayant perdu sa famille suite à la tumultueuse prise du Dai, Ah Huat était un Shifu respecté du petit village de Noi. Sa réputation impressionnante lui valut une place au sein du gouvernement, où il devint la "voix du peuple". Farouchement opposé à toutes les décisions pouvant entraîner des souffrances chez les petites gens, il menaça à plusieurs reprises le Roi et ses conseillers de mutinerie si jamais ils prenaient des décisions contraires au bien commun. Ah Huat retrouva Zibu, son ancien rival, lors d'un tournoi d'Arts Martiaux se déroulant au Chu. L'homme lui reprocha la mort de leur amour commun - la défunte femme de Ah Huat - et se jura de lui faire payer cette faiblesse. Tout comme Mei Shan et Zaisheng, Ah Huat devint un Immortel lorsqu'il revint du Feng Du, l'enfer chinois. Il put mettre un terme au conflit avec Zibu peu avant l'unification du Zhongguo et accepta, lui aussi, un poste au sein du gouvernement du Qin. Cela dit, et au contraire de ses camarades, il ne le fit que pour exploiter sa proximité avec le Premier Empereur en vue de l'assassiner. Incapable de mener sa tâche à bien, il rejoignit les Monts Célestes dans l'attente d'une autre opportunité. Si Mei Shan poussa Qin Shi Huangdi du haut d'une falase, c'est Ah Huat qui l'y projeta en premier d'un violent coup de lance.

![Caption Left](/content/images/2015/11/Created-Male-008.jpg "title="Koei Ltd)
Feng Tsui Dong

Feng Tsui Dong, "Vent qui frappe trois fois" (séances 43-67) : saltimbanque tatoué au passé trouble, fasciné par la richesse et la pluralité des cultures du Zhongguo, Tsui Dong était le contrepied parfait du reste du groupe. Plus favorable à Bec Rouge et à la Secte du Ciel Incliné qu'au Qin, le jeune homme rejoignit les Bouchers de Quzhi lors du tournoi d'Arts Martiaux annuel du Chu, dans lequel il se distingua par sa maîtrise inhabituelle de la Guillotine Volante. Il offrit à ses compagnons de nouvelles perspectives moins manichéennes et devint le mentor du jeune Xiang Yu. Son ouverture aux idées de la Secte fit de lui un sympatisant de gré et un espion de force jusqu'à se libérer de l'influence du Maître de la Secte, peu avant l'unification du Zhongguo. Contre toute attente, il accepta également de travailler pour le Qin - car il y voyait la seule opportunité de résister aux volontés d'uniformisation culturelle promulguée par Li Si. Constatant son impuissance, il quitta le gouvernement, accepta malgré lui de soutenir Xiang Yu dans ses préparatifs de révolte contre le Qin et se vengea symboliquement de Li Si en le prenant en otage lors de l'assassinat du Premier Empereur, avant de le laisser à la dérive sur la Mer Jaune.

Résumés de séance

Préambule de la campagne

Tigre Blanc de l'Ouest

  • (25 août 2007) Séance 9 : Révolution au palais
  • (22 septembre 2007) Séance 10 : Révolution au palais (2)
  • (21 octobre 2007) Séance 11 : Révolution au palais (3)
  • (03 novembre 2007) Séance 12 : Au service du Censorat
  • (17 novembre 2007) Séance 13 : Au service du Censorat (2)
  • (1 décembre 2007) Séance 14 : Au service du Censorat (3)
  • (29 décembre 2007) Séance 15 : Au service du Censorat (4)
  • (12 janvier 2008) Séance 16 : Au service du Censorat (5)
  • (02 février 2008) Séance 17 : Au service du Censorat (6)
  • (23 février 2008) Séance 18 : Au service du Censorat (7)
  • (08 mars 2008) Séance 19 : Le Procès
  • (29 mars 2008) Séance 20 : Le Procès (2)
  • (05 avril 2008) Séance 21 : Le Procès (3)
  • (19 avril 2008) Séance 22 : Le Procès (4)
  • (10 mai 2008) Séance 23 : Cheng Du
  • (24 mai 2008) Séance 24 : Cheng Du (2)
  • (7 juin 2008) Séance 25 : Cheng Du (3)
  • (10 juin 2008) Séance 26 : Opération "Libérer la famille de Keng Wai"
  • (27 juin 2008) Séance 27 : Opération "Vigne"
  • (17 juillet 2008) Séance 28 : Le Piège
  • (26 juillet 2008) Séance 29 : Le Piège (2)
  • (08 août 2008) Séance 30 : Le Piège (3) - La Bataille des Saules et des Roseaux
  • (06 septembre 2008) Séance 31 : Le Piège (4) - La Bataille des Saules et des Roseaux
  • (20 septembre 2008) Séance 32 : Le Piège (5) - La Bataille des Saules et des Roseaux
  • (28 septembre 2008) Séance 33 : Le Piège (6) - La mort de Guo Ts'ai-Ja
  • (18 octobre 2008) Séance 34 : Le Piège (7)
  • (02 novembre 2008) Séance 35 : Le Piège (8)

Tortue Noir du Nord

  • (18 janvier 2009) Séance 36 : Naissance d'un Royaume PDF | Forum
  • (25 janvier 2009) Séance 37 : Naissance d'un Royaume (2)
  • (6 février 2009) Séance 38 : Naissance d'un Royaume (3)
  • (28 février 2009) Séance 39 : L'Empereur et l'Assassin
  • (14 mars 2009) Séance 40 : L'Empereur et l'Assassin (2)
  • (26 avril 2009) Séance 41 : La Flamme Céleste
  • (9 mai 2009) Séance 42 : La Flamme Céleste (2)

Phoenix Rouge du Sud

  • (23 mai 2009) Séance 43 : L'appel des Lacs et des Forêts
  • (6 juin 2009) Séance 44 : L'appel des Lacs et des Forêts (2)
  • (13 juin 2009) Séance 45 : L'appel des Lacs et des Forêts (3)
  • (24 juillet 2009) Séance 46 : L'appel des Lacs et des Forêts (4)
  • (5 août 2009) Séance 47 : Libération de Shuang Shui
  • (22 août 2009) Séance 48 : Les secrets de Lotus Écarlate
  • (29 août 2009) Séance 49 : Linzi
  • (19 septembre 2009) Séance 50 : Linzi (2)
  • (10 octobre 2009) Séance 51 : Linzi (3)
  • (24 octobre 2009) Séance 52 : Linzi (4)
  • (7 novembre 2009) Séance 53 : Linzi (5)
  • (21 novembre 2009) Séance 54 : Linzi (6)
  • (5 décembre 2009) Séance 55 : Linzi (7)
  • (16 janvier 2010) Séance 56 : Linzi (8)
  • (13 février 2010) Séance 57 : La Chute
  • (6 mars 2010) Séance 58 : La Chute (2)
  • (21 mars 2010) Séance 59 : La Chute (3) & Guerre Totale
  • (3 avril 2010) Séance 60 : Guerre Totale (2)
  • (1 mai 2010) Séance 61 : Guerre Totale (3)

Kirin Jaune du Centre

  • (15 mai 2010) Séance 62 : Au-delà du Seuil
  • (29 mai 2010) Séance 63 : Au-delà du Seuil (2)
  • (19 juin 2010) Séance 64 : Le Dernier Dragon
  • (29 juin 2010) Séance 65 : Le Dernier Dragon (2)
  • (4 juillet 2010) Séance 66 : Le Secret des Empereurs

Dragon Vert de l'Est

  • (4 juillet 2010) Séance 67 : Le Mandat Céleste
Pierre Vanhulst

Pierre Vanhulst

PhD et Assistant de recherche au sein de l'institut Human-IST (Fribourg) et du World Trade Institute (Berne). Fervent rôliste depuis 1996.

Read More